carpe koï à l'automne

Carpe koï à l’automne

Si voyant les rigueurs de l’hiver approcher, vous vous inquiétez d’y préparer vos koï, oserai-je dire que vous êtes cigale plutôt que fourmi !

Et que vos carpes koï se trouveront bien démunies quand l’hiver sera venu.

carpe koï à l’automne – que faire ?

Disons-le tout net, une fois pour toute, et donc pour les années suivantes : l’hivernage des koï se mûrit tout au long de la belle saison, qui est la période de croissance pour les carpes.

C’est alors qu’il faut mettre à leur disposition l’ultime parade, lenourriture koï automne médicament parfait: de la nourriture pour koi d’automne…!

Qui s’en étonnera : un poisson fatigué à l’instar d’un être humain sera plus fragile face aux agressions extérieures des parasites, bactéries, etc..

Pour un parasite, un poisson affaibli est une Rolls Royce, et les méfaits de l’assaillant une porte ouverte pour d’autres intrus, les bactéries opportunistes.

En toute bonne logique, il y a donc en début de printemps davantage de dégâts parmi des poissons affamés que chez les poissons en bonne condition.

LERNEX PRO GYRO DACTYLO CARPE KOI

C’est à ce moment-là que la virémie printanière de la carpe (VPC) et l’erythrodermatite peuvent frapper dans les bassins de jardin, plus que toutes les autres pathologies réunies. Je puis dire qu’en 15 ans d’activité, j’ai vu plus de poissons indirectement quasiment morts de faim que tués brutalement par le tant redouté herpès de la koï…

Nourrir ses carpes koï à l’automne

Dans la période où la température de l’eau est supérieure à 18°C, il ne faut pas hésiter à distribuer des nourritures pour carpe koï contenant un solide 40% de protéines, avec un bon taux de matière grasse – un taux de 25 à 30% de protéines conviendra toutefois parfaitement en étang naturel puisqu’il s’y trouve une source endogène de nourriture : le zooplancton, aliment vif chargé d’un profitable 50% de protéines !

Pour ce qui concerne les quantités, suivant la taille des poissons, 2 à 4% du poids vif n’est pas une proportion excessive disons un 4% jusqu’à 30 cm et 2% au-dessus. .

Nishikigoi O All seasons Aliment pour Carpe Koi 5kgSoyons bien conscients du fait que la laitue et l’orange en friandise, c’est bien mais ce ne sont pas des aliments valables mesurés à l’aune de la croissance! Nos charmantes amies sont omnivores et cannibales (eh oui!) et non végétariennes ou pis végétaliennes !

Pour faire pousser une carpe, rien de mieux que de la… carpe! L’assimilation des protéines s’effectue d’autant mieux.

Rassurez-vous, je ne prone évidemment pas le sacrifice de quelques unes pour le bonheur des autres. Un aliment à base de farine d’autres poissons, de krill – zooplancton marin – est une bonne option pour autant qu’il soit de bonne qualité.

Les carpes Koï, à l’automne bien nourries peuvent passer à un aliment plus léger qui peut contenir des protéines animales mais en quantité moindre, de l’ordre de 20 à 25%.

Ce type de préparation assurera l’alimentation de fin de saison, avec ce but que les carpes se nourrissent jusqu’au moment où la température abaissée mettra un frein à leur appétit.

Le “wheatgerm », aliment végétal très populaire, peut aussi être utilisé avec bénéfice en cette période.

La différence de digestibilité de cette nourriture n’est pas si énorme qu’onHokida Nourriture Carpe Koi Budget 15kg peut le laisser entendre. Une bonne farine de poisson est digestible jusqu’à 86.4% et un bon wheatgerm aux alentours de 93.6% (HERTRAMPF,PIEDAD-PASCUAL, 2000)

Je précise “bonne” pour mettre en relief que des produits de basse origine voit leur digestibilité s’effondrer rapidement…

Malheureusement, la qualité de la protéine n’est pas inscrite sur les paquets et donc tenter de comparer différentes nourritures uniquement sur leur taux de protéines s’avère quelque peu délicat…

L’autre facteur important dans cette recherche de protéines de qualité est l’action directe sur l’émission de déchets solides et donc sur l’apport de produits à dégrader au filtre lui-même.

Mais, en tout cas, une chose est sûre, s’il vous vient des lubies de régime, l’envie que vos poissons conservent la ligne, sachez que c’est là une manie d’humain !

Gardons-nous de les infliger à nos pensionnaires : un peu d’embonpoint chez une carpe koï à l’automne, à la fin de la saison, n’a rien d’une hérésie, au contraire !

C’est lui éviter de s’auto-consommer, il vaut infiniment mieux que l’animal puise dans des réserves de gras que dans sa musculature…

Pour ceux qui ont raté leur nourrissage ne ratez pas le déparasitage… Mais, comme pour la nourriture, ce doit être une préoccupation régulière, ne le faites-vous pas à répétition sur vos chiens ou chats?!Nourriture Saki Hikari growth 15 kg

Des produits de traitement comme le peroxyde d’hydrogène rendent de grands services contre les parasites en étant très sur pour l’environnement.

Il y a aussi bien sûr l’affreux formol, qui à mon avis n’a d’utilité qu’avec ce cancérigène patenté qu’est le vert de malachite (REM : PRECISER, SVP !(n’oublions pas que son utilisation est interdite dans les élevages destinés à l’alimentation humaine) )…

On utilise également le permanganate de potassium et aussi, mieux mais moins connu, le dichromate de potassium.

Il y aura là matière à un article ultérieur. Voilà donc de quelle mode invariable une koï sera habillées pour l’hiver : de bonne graisse et d’un peu de chimie préventive.

Elle a maintenant quelque mois pour rêvasser entre deux eaux aux collections de printemps…

Les commentaires sont fermés.