Système de filtration

Filtration (2/2) : filtre à ruissellement, filtres à chambres etc

Nous allons aborder les systèmes de filtration ; pierre angulaire de tout le bassin, parmi lesquels le filtre bassin à ruissellement ou encore le Superbead etc.

Différents systèmes de filtration de bassin

A tout seigneur, tout honneur, avant de découvrir le filtre à ruissellement ou les filtres à bead commençons par le plus ancien, le filtre à chambres.

Ils sont conçus sur le concept du « tout en un »; filtration biologique et filtration mécanique dans un seul appareil.

La longueur même du filtre à chambres, avec les passages « up flow »(de haut en bas) permettent une décantation dans le fond des chambres si ,et nous arrivons là au premier problème du filtre à chambre, la vitesse de passage est lente.

En général les filtres à chambres sont munis d’une première chambre équipée de brosses supposées récoltées les matières en suspension.

Si il est vrai que les grosses particules sont en grande partie stoppées, les petites saletés constituant la majeure partie des intrants, passent bien la barrière.
Pour que cette matière soit traitée par le filtre et récoltée dans le fond des chambres et non dans la masse filtrante, il faut que l’apesanteur est le temps d’exercer son appel et ne soit pas contrecarrer par un flot impétueux balayant tout sur son passage…

diffuseur d'air dans filtre à chambres

Il convient donc de ne pas sur-dimensionner la pompe. Un bassin qui passe toutes les une heure et demi/deux heures par ce type de filtration est bien filtré! Si, comme exemple, vous avez un bassin d’une quinzaine de m3 et le classique 4 chambres qui va avec, prévoyez une pompe qui vous donnera à peu près 8/10 m3 d’efficace. Les bactéries feront un travail bien meilleur et la décantation dans les cuves sera beaucoup, beaucoup plus efficace.

Les vannes greffées en bas de votre filtre servent à ça….L’autre problème majeure du filtre à chambres c’est son manque d’oxygénation.

N’oubliez pas les bulleurs dans chaque chambre avec une diffusion lente en petites bulles fines , ce qui permettra un bien meilleur mélange air/eau.

La constante de tout ces filtres c’est le besoin en oxygène requis pour la dégradation le tout expliqué par cette réaction: NH4 + 3/2O2—- Nitrosomonas—— ——N02 + H20 + 2H+ N02 + 1/2 O2—- Nitrobacter—- ———N03.

L’obtention de nitrate en point final nécessite donc beaucoup d’oxygène.
Le moyen simple d’améliorer la filtration de ces filtres (comme de tous autres) c’est une pré-filtration mécanique performante et de substituer les bonnes vieilles brosses par une masse filtrante qui permet d’accroître la capacité de dégradation de votre filtre.

Ce problème de vitesse de passage est également crucial pour les vortex qui sont installés en amont des filtres à chambres…pour amorcer le mouvement tangentiel à l’intérieur du dit vortex il faut un courant assez lent qui permet là aussi une séparation des solides et du liquide.

Autre soucis de tout ça (et pas le moindre) la quantité d’eau consommée pour nettoyer les filtres., ou les vortex….ça peut représenter un volume important et donc affecter les paramètres de l’eau.

Les filtres à bead et assimilés

Avant de découvrir le fameux filtre à ruissellement, dans un autre registre vienne les bead filter et assimilés (polygeyser, ultra, eco,etc).

Ces filtres, là encore, procurent une filtration mécanique ainsi que biologique.

Si la partie mécanique est effectivement très bonne puisque les protéines créent un « bio film « sur les billes constituant le support et piègent dans ce filet gluant toutes les petits résidus jusqu’à 40/50 microns.

Il n’en est pas moins vrai qu’ils nécessitent dans 99% des cas une obligatoire pré-filtration pour des raisons de colmatage rapide. Ce qui ne serait pas un gros problème en soi mais, même là, tenant compte de la quantité d’intrants dans votre bassin, vous en serez quitte pour un nettoyage (facile) fréquent. Mais là est un point d‘achoppement…

On est obligé de nettoyer fréquemment donc de chambouler la masse filtrante. Bien sûr, on n‘éradique pas la souche, ça se saurait, mais on affecte quand même une partie du bio. Et j’avoue que personnellement ça me chagrine.

Autre point sensible, le peu d’oxygène disponible sur les masses filtrantes….Dans l’appareil sous pression pas de possibilité d’ajout d’air, donc d’O2.superbead filtre bassin

Bien sûr le pré filtre à grille, situé en amont, en « découpant » la lame d’eau participe à l’oxygénation de l’eau entrante. C’est à mon avis un facteur limitant de ce genre de matériel en cas d‘apport important de déchets à traiter .

Il y a aussi le peu de volume acceptable par ce genre de matériel comparable à un filtre à chambres ,ce qui peut être un point d’achoppement sur de grands bassins. Mais il y a aussi des avantages en terme de facilité de nettoyage, d’espace au sol, de mise sous pression de l’eau pour repartir plus haut…

Un matériel retient mon attention depuis deux ou trois ans c’est le Superbead!

Pas besoin de pompe pression pour le faire tourner et pas de nettoyage trop agressif par souffleur pour le nettoyerUn vrai bon filtre!

Le Filtre à ruissellement

Un autre produit est également sur le marché, le filtre bilogique à douche ou filtre à ruissellement.

Pour ceux qui me « pratiquent », il n’y à pas de secret, c’est mon préféré!

La simplicité du fonctionnement , la mise à disposition d’oxygène directement sur la masse filtrante, la capacité en masse filtrante, la capacité de dégradation, la possibilité de passer de gros volumes d’eau(et là c’est un avantage!) sont des facteurs d’importance!

Le filtre à ruissellement est une succession de bacs disposés à la verticale et percés dans leur fond.
L’arrivée par le haut entraîne l’eau à descendre par gravité en cascade sur les matériaux filtrants disposés dans les bacs et une prise de fond sur le dernier élément bas permet de reprendre l’eau pour la ramener vers le bassin. Le passage d’un fort volume permet d’éclater les molécules d’eau et de maximiser l’interface air/eau et donc d’oxygéner l’eau au maximum.

Gardez en mémoire la petite formule énoncée plus haut et vous comprendrez dès lors toute la valeur de ce système!

Contrairement donc aux autres systèmes vous avez là un système qui marche bien avec un fort volume en mouvement ce qui permet de faire circuler le bassin plus vite et de ne pas laisser de zone sans mouvement….

Tout ceci est im-por-tant!

Moins de zone d’anoxie moins de bactéries pathogènes!!

Certains esprits chagrins reprochent à ce filtre de monter le taux de nitrate… Oui, c’est parfois vrai, mais le changement d’eau hebdomadaire et obligatoire doit vite remettre les valeurs dans le droit chemin, et je préfère très nettement avoir un peu de nitrate que nitrite ou ammoniaque….

Il est bon de préciser que le type même des supports bactériens est important.

La micro-porosité des médias permet de colmater ceux ci avec des matières en suspension et de développer à l’intérieur des dits supports des bactéries anaérobies qui transforment les nitrates en N2 et les évacuent dans l’air. Bactéries anaérobies ne présentant aucun danger puisque entourées, saturées, d’O2 qui les confinent dans leur habitat cavernicole….

De toute façon que préférez-vous ? Des nitrites ou des nitrates?

Pour ma part j’ai vite choisi, et les cyprinidés ne sont sensibles qu’à des taux si élevés de nitrate qu’il apparaît comme farfelue d’en avoir peur.

La synergie d’un filtre à bead Superbead et d’un filtre à ruissellement offre une vraie bonne solution de filtration en tout temps!

D’ailleurs, en pisciculture d’étang on apporte des nitrates (à la crème) pour accélérer la productivité de l’étang en développant le zooplancton et par la même, la croissance des poissons….

Les commentaires sont fermés.